Home / Guerre raciale / Angoulême : Alpha le guinéen essaye de violer une femme blanche qui l’avait invité à dormir chez elle « pour une nuit »

Angoulême : Alpha le guinéen essaye de violer une femme blanche qui l’avait invité à dormir chez elle « pour une nuit »

Leutnant
Démocratie Participative
09 juin 2021

Une femme blanche n’a pas dit oui assez vite à Alpha le guinéen qu’elle avait invité chez elle, elle a donc appelé des hommes blancs pour l’aider à gérer sa relation.

La Charente Libre :

Le 12 juin 2020, il avait tenté d’agresser sexuellement une femme qui l’hébergeait pour la nuit, à Angoulême.

« On est très inquiets sur votre rapport avec la gent féminine », souffle le président du tribunal Sébastien Filhouse. « Qu’est-ce qui vous pousse à être aussi entreprenant avec des femmes qui ne vous ont rien demandé ? ».

Bras croisés derrière la vitre de son box, Alpha Barry…

Alpha aime beaucoup les femmes blanches fortes et indépendantes qui rentrent seules après s’être éclatées en boîte de nuit.

Là aussi, il a fallu que des hommes blancs interviennent pour assurer le droit des Blanches à déambuler la nuit au milieu de nègres hostiles.

La Charente Libre :

Il a également été condamné pour une agression sexuelle, à Angoulême

« J’ai eu la peur de ma vie, j’ai cru qu’il allait me violer », confie cette jeune femme. Le 3 août 2019, à Fléac, elle a croisé le chemin d’Alpha Barry, 26 ans. Il était à vélo. Il l’a regardée, s’est arrêté, a baissé son pantalon puis a commencé à se masturber en l’observant.

Il s’est ensuite approché d’elle et a tenté de la caresser. Mais elle a réussi à fuir. Cinq jours plus tard, rebelote sur la coulée verte, à Saint-Yrieix. Là encore, il croise une femme, et se masturbe devant elle. Ce n’est qu’un an plus tard que les policiers ont pu mettre fin à ses agissements.

4 juin 2020. Une jeune femme rentre de soirée, à Angoulême. Il est 2 heures du matin, elle approche de chez elle et elle sent une main dans son dos, puis sur ses fesses. Elle hurle, Alpha lui fait une proposition indécente…La BAC arrive et l’interpelle.

Au commissariat, il explique tout d’abord être mineur. Mais l’enquête et une analyse osseuse ont permis de déterminer qu’il serait plutôt âgé de 26 ans. Originaire de Guinée, il est passé par le Maroc, l’Espagne et a été accompagné en Charente par l’Escale, la Mission locale, ainsi qu’une famille solidaire, à Saint-Yrieix. À l’audience, il n’a rien voulu dire. Son avocat, Me Rahmani met en avant « une fragilité psychologique, qui expliquerait ce passage à l’acte. » Conformément aux réquisitions du parquet, il a écopé de dix mois de prison ferme. Et comparaîtra de nouveau prochainement devant le tribunal, pour des faits de même nature.

Le principal, c’est qu’Alpha ne sera pas expulsé et que les femmes blanches libérées continuent de faire n’importe quoi.

Commentez l’article sur EELB.su