Home / Décryptage / Désormais dirigés par Gilles-William Goldnadel, les 25,000 militaires signataires de la lettre lancent leur première action : déposer des fleurs aux monuments aux morts

Désormais dirigés par Gilles-William Goldnadel, les 25,000 militaires signataires de la lettre lancent leur première action : déposer des fleurs aux monuments aux morts

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 mai 2021

 

Depuis la reprise en main par Gilles-William Goldnadel des 25,000 militaires signataires de l’appel à l’intervention de l’armée dans les zones menacées par les hordes de banlieue et l’islam(isme), les choses vont beaucoup mieux.

Il n’est plus question d’intervention de l’armée d’active pour juguler l’invasion islamo-africaine.

Il est question de déposer des fleurs aux monuments aux morts (avec bérets et médailles).

C’est très bien. En tout cas, c’est très républicain et c’est le plus important.

L’autre jour, lors de l’émission très soporifique de Frédéric Taddéi « Il est interdit de se divertir », l’officier initiateur de la fameuse lettre a été longuement briefé par Jean-Yves Camus, un spécialiste de l’extrême-droite très proche d’Alain de Benoist qui porte la kippa.

Si Camus reconnaissait, à l’instar de son coreligionnaire Julien Dray, qu’il y avait « des choses intéressantes » dans la lettre, il a en revanche fermement condamné l’idée que l’armée française puisse agir sans le consentement des juifs (« de la République »).

Un rappel qui a été entendu (à partir de 16:50′) :

Voilà.

Nous allons déployer les militaires à la retraite pour déposer des bougies et des fleurs, une stratégie totalement nouvelle qui devrait définitivement écarter toute forme de menace.

Heureusement que les juifs sont là pour recadrer le débat.

Commentez l’article sur EELB.su