Home / Les dernières actualités / Eric Zemmour charge Mélenchon pour ses propos « dignes des complotistes qui voient le Mossad derrière le 11 septembre »

Eric Zemmour charge Mélenchon pour ses propos « dignes des complotistes qui voient le Mossad derrière le 11 septembre »

Captain Harlock
Démocratie Participative
08 juin 2021

 

Le bannissement du goy Mélenchon a été officiellement prononcé par le Grand Rabbin de la province de France, fraîchement réélu, Haïm Korsia.

Le représentant de l’autorité spirituelle française suprême s’est contenu à grand peine sur RTL, rappelant à Thomas Sotto que désormais quiconque citerait les déclarations frappées d’interdit de Jean-Luc Mélenchon devra en répondre devant le Sanhédrin.

Yahvé est certes un dieu colérique.

Le bras séculier a rapidement enchaîné.

Je rappelle, par acquis de conscience, que Mélenchon n’a jamais dit que les attentats précités étaient planifiés par le pouvoir mais qu’ils étaient sciemment récupérés médiatiquement à la veille des élections par le candidat homologué par le système – ce qui est tout de même différent.

Mais en évoquant la ténébreuse affaire Merah pour dédouaner sa clientèle arabo-musulmane, Mélenchon a accidentellement poussé à l’aveu l’intégralité de la juiverie organisée en France.

« Ce sale goy vient d’affranchir les autres goyim ! » s’étouffent à l’unisson les juifs.

D’ailleurs, Zemmour y est allé de son couplet, tout en perfidie. Comparant l’affaire aux déclarations des « complotistes » qui évoquaient le rôle du Mossad dans le 11 septembre 2001, notre séfarade médiatique a inversement caressé dans le sens du poil tous ceux qui ne goûtent guère l’électorat naturel de Mélenchon (les arabes).

Bientôt, Eric Zemmour sera le candidat de la France judaïsée, ce sera encore plus clair.

L’implication du Mossad dans le 11 septembre 2001 n’est pas une théorie farfelue : même ses agents l’ont reconnu face caméra.

D’ailleurs, ils ont suivi les pirates de l’air pendant des semaines avant d’embarquer à bord des avions.

Mais il y a encore beaucoup d’autres choses à savoir sur le sujet.

Lire : Si vous ne comprenez pas le rôle des juifs dans le 11 septembre 2001, vous ne pouvez rien comprendre au 21ème siècle

Visionnez « Missing links » et vous reviendrez me parler de Zemmour ensuite.

Toute contestation d’une vérité officielle du système entraîne de très violentes réactions. Que ce soit sur le 11 septembre 2001, le mythe des chambres à gaz ou sur l’imposture sanitaire.

Mélenchon a déclenché sans le vouloir un mouvement de panique au sein du pouvoir réel en France.

Le système recourt à la gestion des masses par la terreur, que ce soit en matière sécuritaire, sanitaire et demain climatique.

Le système a passé ces dernières années à méthodiquement censurer tous ceux qui expriment une vue alternative sur l’internet au nom de la pseudo lutte contre les « fake news ». Si un homme politique de premier plan devait finalement soutenir ce mouvement de fond, le système s’effondrerait sous l’effet domino.

C’est pourquoi, peu importe ce que disent les gauchistes de la France Insoumise pour essayer de se concilier les journalistes depuis dimanche, rien n’y fait : les plumitifs de la presse juive reviennent encore et toujours à l’accusation de « complotisme » contre Mélenchon.

Même quand ils se font explicitement menacer de mort.

Mélenchon peut être une serpillère à bougnoules, cela ne change rien au fait que pour le système juif, il est devenu beaucoup plus dangereux que la pauvre Marine Le Pen.

D’ailleurs, elle vient de monter (un petit peu) en grade.

Ce qui terrifie l’oligarchie, c’est que quiconque puisse encourager l’opinion à ne plus faire confiance au système, à contester qu’il est foncièrement bienveillant et incapable de monter des opérations de subversion ou de déstabilisation.

Cette hyène perfide de Barthès a reçu le feu vert pour maximaliser la pression.

Le système a passé un cap. A la moindre question réellement gênante, ce sera l’embargo politico-médiatique.

Contrairement à ce que j’entends ici ou là, Mélenchon ne souffrira pas le moins du monde de cette passe d’armes. Sa popularité doit être plus forte que jamais parmi les quelques 10 millions de musulmans qui vivent en France.

Qu’on se rassure toutefois, il sera loisible aux candidats sérieux de deviser sur la longueur républicaine du voile islamique ou sur le droit inaliénable des beurettes à porter des strings en république sans omettre de rappeler l’urgente nécessité de lire du Primo Levi.

#DefendsLOccident #JeSuisMila #MeyerHabib2022 #Nazislamisme

Commentez l’article sur EELB.su