Home / Les dernières actualités / Le Boomer cérébralement endommagé Michel Onfray traite de « racailles » tous ceux qui refusent le passeport sanitaire

Le Boomer cérébralement endommagé Michel Onfray traite de « racailles » tous ceux qui refusent le passeport sanitaire

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 juin 2021

 

Onfray incarne à la perfection le méta Boomer français, c’est-à-dire le prof de gauche éternel qui prend tout le monde de haut en enchaînant les sophismes sur un ton péremptoire.

Depuis des années et des années, ce type dit tout et le contraire de tout, se plante quasi systématiquement sans jamais se départir de l’arrogante assurance du bourgeois sûr de ses rentes.

Cette fois, ce vieux phraseur est allé beaucoup plus loin. Il a officiellement prêté allégeance à la terreur sanitaire tout en déversant des torrents d’injures sur les opposants au totalitarisme qui instrumentalise la Grippe19 pour établir sa tyrannie sur le monde.

Pour Onfray, les opposants au passeport intérieur, récemment légalisé par le juif Fabius, sont des « racailles » – textuellement.

L’argumentaire de ce type est aussi confus que ce que l’on peut attendre d’un Boomer cérébralement endommagé.

Putsch Media :

Le philosophe Michel Onfray qui s’est déclaré favorable au Pass sanitaire notamment dans l’émission de Laurence Ferrari sur Cnews il y a quelques semaines a maintenu ses propos sur la chaîne de son média Front Populaire face à Philippe de Villiers.

Michel Onfray a affirmé sa position et a dézingué au passage Florian Philippot : « Je trouve très étonnant qu’un certain nombre de gens, qui sont souvent très répressifs contre la racaille, se comportent comme des racailles en disant « pas de masque », je songe notamment à Philippot et d’autres, qui ont d’ailleurs activé une campagne contre moi sur le net quand j’ai fait savoir que j’étais favorable au pass sanitaire. Mais vous avez bien sûr le droit de contaminer les gens, il n’y a aucun problème mais vous pouvez aussi quand vous avez le sida avoir des rapports sexuels non protégés avec des gens. C’est un droit allez-y ! Effectivement, vous avez une jeune fille qui vous plaît, vous avez le droit de la violer. Cette façon de concevoir que le droit de nuire est un droit, me sidère. Vous avez le droit de ne pas vous faire vacciner. Mais la société a le droit aussi de se protéger de vous… ».

Ce vieil enculé multiplie à une telle vitesse les sophismes perfides pour justifier de sa trouille que j’en ai le vertige. Il n’y a aucune espèce de cohérence dans ce qu’il essaie de dire.

Les gens qui refusent de se faire vacciner ne menacent pas les trouillards qui se font fanatiquement inoculer la chimie de Big Pharma. Par définition, si leur vaccin est censé avoir une fonction, c’est bien celle de ne rien craindre vis-à-vis de ce virus.

Ce type est incapable de tenir un raisonnement aussi élémentaire.

Ensuite, quel rapport entre le refus de se faire empoisonner par Big Pharma et le viol ?

Si jamais il y en a un, c’est le refus d’avoir son corps violé par les laboratoires du juif Bourla.

Premièrement, ce Boomer est un athée. Il est convaincu qu’après sa mort, il n’y a que le néant qui l’attend. Du haut de ses 62 ans, il décompte les jours qui le sépare du cimetière communal. Ce qui veut dire qu’il ne pourra plus boire de vin ni draguer d’étudiantes en lettres de 18 ans.

Onfray a noirci des milliers de pages pour pouvoir accéder à son pinard hors de prix et avoir un accès illimité à des femmes plus jeunes de 40 ans.

En tant que prof n’ayant jamais exercé un travail manuel, il espère raisonnablement vivre jusqu’à 90 ans et continuer à s’éclater. Du moins, si la Grippe19 ne vient pas le clouer sur un lit d’hôpital d’ici là, puisqu’il est dans la seule tranche d’âge qui meurt un tout petit peu de ce virus. C’est pourquoi il regarde avec un sale air tous ceux qu’il suspecte de réduire la durée potentielle de sa retraite.

Pour ce vieux sophiste, l’opposition anti-sanitaire représente donc une véritable menace existentielle. Tout son bavardage moralisant de sale prof sur le viol et le SIDA ne sert qu’à enfumer le public sur ses véritables motivations petites-bourgeoises.

Ce type qui se présente encore comme un « anarchiste » et un « socialiste libertaire » en est réduit à vociférer des insultes contre tous ceux qui refusent de finir dans la cage conçue par l’oligarchie pour enfermer éternellement le peuple.

Tout simplement parce qu’il a peur de mourir et qu’il veut se divertir en retraite tout en refaisant le monde devant un parterre de gonzesses.

Commentez l’article sur EELB.su