Home / Les dernières actualités / Le gazoduc germano-russe Nordstream 2 finalisé, les juifs hurlent à la mort

Le gazoduc germano-russe Nordstream 2 finalisé, les juifs hurlent à la mort

Captain Harlock
Démocratie Participative
06 juin 2021

Bonne nouvelle : le gazoduc Nord Stream 2 a été finalisé, mettant un terme au projet juif d’isolement énergétique de l’Europe.

Capital :

La construction de Nord Stream 2 avance, se félicite Vladimir Poutine. « Il y a deux heures et demi, la pose de la première ligne du gazoduc Nord Stream 2 a été achevée avec succès. Le travail sur la deuxième ligne se poursuit », a déclaré le président lors de la session plénière du forum économique de Saint-Pétersbourg. « Du côté allemand, les tubes sont arrivés. Du côté russe, il faut les soulever et les souder, c’est tout. Mais la pose elle-même est terminée », a indiqué le président, ajoutant que du côté russe, « Gazprom est prêt à remplir Nord Stream 2 de gaz ». Suite à cette annonce, les actions de Gazprom déjà au plus haut depuis plusieurs jours ont immédiatement atteint de nouveaux records.

Nord Stream 2, dont la mise en service était initialement prévue début 2020, doit doubler les capacités de livraison de gaz naturel russe vers l’Europe. Il doit passer par la mer Baltique de la Russie à l’Allemagne, principal soutien du projet. Pour Washington et certains pays européens — la Pologne, les pays baltes et l’Ukraine — ce gazoduc en deux lignes va accroître la dépendance des Européens au gaz russe, que Moscou pourrait utiliser pour exercer des pressions politiques. Nord Stream 2 a connu d’importants retards en raison de ces objections et de la menace de sanctions américaines. Les Etats-Unis ont finalement renoncé en mai à prendre des sanctions, jugeant qu’elles auraient affecté les relations avec Berlin.

Pour les partisans du projet, Allemagne en tête, le tube sous-marin, le 2e à passer dans la mer Baltique, est un projet purement commercial qui ne doit pas faire l’objet de considérations politiques.

Il ne reste plus aux Russes qu’à débrancher le gouvernement juif d’Ukraine du réseau de transit gazier vers l’Europe pour en finir avec toute cette histoire ukrainienne.

Biden n’a pas cherché l’escalade au vu de l’implication de son fils dans un vaste mécanisme de corruption autour du gaz ukrainien. Plus vite l’affaire est oubliée, mieux ça vaut pour la famille Biden.

L’Ukraine était devenue l’instrument de chantage permanent des juifs de Washington. Ils pensaient pouvoir menacer perpétuellement la Russie et l’Europe en se servant de l’Ukraine comme d’un interrupteur énergétique.

La Syrie occupait la même fonction, mais en sens inverse. Ce sont les Russes qui l’ont transformée en interrupteur.

A l’origine, un gazoduc partant du Qatar devait rejoindre la Turquie islamiste en transitant par le territoire syrien pour alimenter l’Europe. L’Iran avait un projet concurrent. Pour les juifs, il fallait renverser Bachar al Assad, pro-Iran, avant de permettre à leurs alliés islamistes du Qatar de poser ce gazoduc.

Quand les Russes sont intervenus en Syrie en 2015, toute cette stratégie s’est effondrée.

En contournant l’Ukraine par la Mer Baltique et en verrouillant la Syrie, les Russes nous ont délivré des plans diaboliques de ces démons à forme humaine que sont les hébreux. Si les juifs l’avaient emporté, l’Europe, privée du gaz russe, aurait été dépendante du gaz arabo-sunnite sous contrôle américano-israélien.

A présent que les juifs ont perdu le levier énergétique pour semer le chaos en Europe et au Proche-Orient, leur capacité de nuisance est considérablement restreinte.

Commentez l’article sur EELB.su