Home / Guerre raciale / Nantes : un afro-musulman « radicalisé » plante une policière et blesse par balles deux autres gendarmes [EXCLUSIF : la tête du terroriste]

Nantes : un afro-musulman « radicalisé » plante une policière et blesse par balles deux autres gendarmes [EXCLUSIF : la tête du terroriste]

Leutnant
Démocratie Participative
28 mai 2021

Photo publiée par Thomas Joly

Un migrant voulait tuer des policiers à Nantes.

Ouest-France :

​L’homme qui a porté plusieurs coups de couteau à une policière municipale dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre vient d’être interpellé. Deux gendarmes ont été blessés par des tirs du fuyard, qui s’était emparé d’un pistolet appartenant à l’agent municipale. L’assaillant a également été blessé, et est en arrêt cardiaque, selon nos informations. Le ministre de l’Intérieur annonce sa venue sur les lieux.

L’assaillant, qui était suivi par les renseignements territoriaux selon plusieurs sources, est également blessé et est en arrêt cardiaque. L’homme est âgé de 39 ans.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est annoncé sur place et devrait arriver par hélicoptère.

D’ores et déjà, l’affaire prend une tournure politique, de nombreux élus, de tous bords politiques, commentant cette attaque qui survient dans un contexte ultra-sensible, après la mort de plusieurs policiers ces dernières semaines.

Ce vendredi 28 mai, un peu après 10 heures, un homme a porté plusieurs coups de couteau à une policière municipale dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre, commune située à 3 kilomètres au nord de Nantes.

Pour l’heure, aucun élément n’a filtré sur les motifs de cette attaque.

L’agent municipale a été gravement blessée aux jambes et a été transportée aux urgences du CHU de Nantes. La victime, dont le pronostic vital était initialement engagé, est désormais hors de danger, assure une source au cœur de l’enquête.

L’assaillant a réussi à s’emparer d’un pistolet appartenant à la policière municipale. Il a tenté de prendre la fuite à bord d’une Golf grise en roulant à tombeau ouvert, et a percuté un terre-plein à quelques centaines de mètres de là, l’obligeant à abandonner sa voiture.

L’homme est en fuite et un imposant dispositif de recherche est activé. Le GIGN (Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale) est dépêché sur place. Tout comme les techniciens de l’identification criminelle et l’hélicoptère de la gendarmerie. Tout le secteur est quadrillé par les gendarmes.

Les effectifs de la compagnie départementale d’intervention de la police nationale ont également été appelés en renfort.

Au moment des faits, la policière se trouvait seule au rez-de-chaussée du bâtiment de la police municipale. Trois agents informatiques étaient à l’étage. Selon une source, l’agresseur serait venu pour évoquer un problème «concernant sa voiture​.

Pas d’amalgame entre l’islam et l’islam !

Si la police ne peut pas se protéger contre l’envahisseur afro-musulman, elle ne vous protègera pas non plus.

Commentez l’article sur EELB.su